• Pendant cette période, les GS se sont essayés à la gymnastique. Roulade avant et roulade arrière n'ont plus de secret pour eux!

    Les GS font de la gymLes GS font de la gym

    Les GS font de la gymLes GS font de la gymLes GS font de la gym

    Les GS font de la gymLes GS font de la gymLes GS font de la gym

    Les GS font de la gymLes GS font de la gym


  • Avant les vacances, nous avons découvert et décrit une œuvre de Picasso : " Grande nature morte au guéridon".

    Résultat de recherche d'images pour "image libre d'accès Nature morte au guéridon de Picasso"

    Au début, nous ne voyions que des petits morceaux du tableau et nous imaginions ce que ça pouvait être.

    Puis nous avons vu le tableau en entier.

    Il est un peu bizarre. Par deux, nous avons colorié une représentation de ce tableau.

    Il fallait faire attention aux traits noirs et ne pas dépasser.

    Les différents morceaux du tableau ont été découpés.

    AUTOUR DE PICASSO GS

     

     

    AUTOUR DE PICASSO GS

     

     

     

     

     

     

     

    Puis par 6, nous avons dû nous mettre d'accord pour disposer les différents éléments du tableau (que nous avions en 3 exemplaires ) sur un fond de couleur et réaliser une toute nouvelle composition.

    Nous avons appelé ces nouvelles compositions: "Le Picasso cassé"

     AUTOUR DE PICASSO GS AUTOUR DE PICASSO GS

    AUTOUR DE PICASSO GS


  • Nous avons écrit une lettre à Lucie pour lui demander de ses nouvelles.

    Chacun a écrit une phrase sur l'enveloppe et nous lui avons fait des dessins.

    Nous avons écrit l'adresse  de Lucie sur l'enveloppe (c'est le destinataire) pour que le facteur sache à la donner et nous

    avons mis au dos de l'enveloppe le tampon de l'école et classe de GS (c'est l'expéditeur) pour que Lucie sache avant

    d'ouvrir l'enveloppe de qui vient cette lettre. Mais il nous fallait un timbre spécial car l'enveloppe pesait 80 grammes, car nous avons rajouté des dessins.

    Nous sommes donc allés à la poste. Le monsieur a pesé la lettre et nous a mis un timbre comme il fallait. Et enfin nous avons posté l'enveloppe.

     GS: Petit tour à la poste.... GS: Petit tour à la poste....

     GS: Petit tour à la poste....

     

     

    Tom et Quentin


  • "Quatre petits coins de rien du tout" de Jérôme Ruillier 

    C'est l'histoire d'un Petit Carré qui joue avec des Petits Ronds. Les Petits Ronds rentrent dans leur maison qui a une porte ronde. Mais lui, le Petit Carré ne peut pas rentrer par cette porte, il est triste.

    Les Petits Ronds lui disent qu'il doit changer, il doit devenir rond, mais le Petit Carré n'y arrive pas...

    Les Petits Ronds se sont rassemblés pour réfléchir et ils ont trouvé une solution : ce n'est pas Petit Carré qui doit changer mais c'est la porte. Alors ils ont coupé quatre petits coins de rien du tout et Petit Carré a pu rentrer.

    NOUVEL ALBUM SUR LA DIFFÉRENCENOUVEL ALBUM SUR LA DIFFÉRENCE

     

     

     

     

     

     

     

    A la suite de cette histoire, nous avons décidé de la refaire sous forme d'affiche avec des formes pour la présenter aux ps-ms.

                                       Quentincool

     


  •  

    Nous avons exploré le TOUCHER avec nos pieds, notre dos et nos mains.

    Vendredi, on a senti des choses avec nos pieds. Il y avait un parcours. On avait les yeux bandés, quelqu’un nous guidait. On devait deviner ce que c’était, si ça piquait, grattait, si c’était doux, dur, mouillé, froid.

    Parcours sensoriel

     

    Parcours sensorielParcours sensoriel

    Parcours sensoriel

     Parcours sensoriel

     

     

     

     

    Après on était par 2, il y en a un qui était allongé sur le ventre et l’autre lui passait sur le dos des objets et on devait deviner ce que c’était : une balle, une boule de papier, une plume, du coton.

    Parcours sensoriel

    Parcours sensorielParcours sensoriel

    Enfin, par deux, on a fait des massages avec une balle de tennis. C’était agréable mais des fois ça chatouillait.

     

    IOn a mis aussi nos mains dans une boîte et on devait toucher un objet et dire ce que c’était et dire comment il était : doux, lisse, piquant, rugueux, mou, dure, grand, petit et deviner la matière.

    Parcours sensorielParcours sensoriel

     

     

     

     

     

     

     

    On a compris que c’était notre peau qui permettait de ressentir des choses et pas que les mains. Et nos mains ne servent pas qu’attraper, serrer…mais aussi à découvrir ce qui nous entoure.                                        Texte dicté par les enfants

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique